dimanche 27 décembre 2009

Chocolat chaud au gingembre


Du gingembre dans le chocolat chaud, c'est le summum pour réchauffer!

À défaut d'avoir du gingembre frais, on remplace par du gingembre en poudre, soit 1 c à thé (5ml).



Chocolat chaud au gingembre
Portions : 8

  • 2 litres lait au chocolat préparé, au choix (8 t)
  • 30g racine de gingembre frais, à la râpe fine (1 1/2 c à soupe ou 20 ml)
  • facultatif: les graines d'1 gousse de cardamone, écrasées

    Je chauffe tout doucement le lait au chocolat dans une grande marmite, avec le gingembre. Je mélange bien.

    L'idéal est de le filtrer, ou encore mieux d'utiliser la boule de thé, sinon attendre quelques instants et le gingembre retombera dans le fond de la marmite. Martin et moi on se bat pour qui sera celui qui boira la dernière portion au fond de la marmite...celle-là est corsée en gingembre! Mmmm!!! C'est tellement bon l'hiver!

Source:
une inspiration de http://annellenor.canalblog.com/archives/2008/11/29/11541795.html
Merci à Wajomour pour l'idée de la boule de thé!

vendredi 11 décembre 2009

Trempette étagée aux huîtres fumées

C'est un remake de Noël passé, les Bouchées/Nachos aux huîtres fumées et salsa aux chipotles. Je trouvais qu'après un certain temps, si les bouchées n'étaient pas consommées immédiatement après leur arrivée sur la table, elles devenaient mouillées, alors j'ai pensé à cette alternative. Ça fait plusieurs fois que je teste cette version et vraiment, nous l'aimons beaucoup!
Autant avec des croustilles de maïs que des craquelins.

Un conseil, c'est préférable une salsa épaisse, qui a assez de tenue.


Préparation : 10 min
  • 250g / 1 pqt fromage à la crème
  • 1 1/4 tasse salsa aux tomates grillées (250ml)
  • 3 à 5 conserves huîtres fumées de 85g ch., bien rincées
  • des rondelles d'oignons verts très fines


    Tout d'abord, je détends le fromage à la crème avec une fourchette. Je tartine le fond d'une grande assiette, jusqu'au bord.

    Au centre, je verse la salsa.

    Dessus, les huîtres, disposées de façon à former une couronne, et je répète les formes de couronnes jusqu'à ce que j'arrive au centre.

    Je parsème de rondelles d'oignons verts.

Note
Je trouve que les oignons verts coupés aussi finement donne de la classe au plat.

- option imprimable -

mercredi 9 décembre 2009

Betteraves rôties aux canneberges et au sirop d'érable

C'est mon grand coup de coeur parmi les menus que je vais servir aux Fêtes.

À Noël, je vais coucher sur le dessus une branche de romarin. Jusqu'à maintenant j'ai testé cette recette à trois reprises, c'était excellent surtout pour accompagner la tourtière et la dinde, aussi le ragoût de boulettes mais dans ce cas il faut penser une assiette à côté.

C'est une recette de Ricardo que j'ai découvert grâce à Pomatout sur le forum de Recettes du Québec.



Préparation : 5 min
Cuisson : 60 min
Portions : 6

  • 5-6 betteraves crues, pelées et coupées en quartiers
  • 1 tasse canneberges fraîches
  • 3 c à soupe sirop d'érable


    Préchauffer le four à 350F (175C).

    Dans un grand poêlon, faire dorer les betteraves avec du beurre, 10 à 15 min, pourvu que tous les côtés soient dorés.

    Retirer du feu. Ajouter les canneberges, le sirop d'érable et mélanger pour bien enrober les betteraves. Déposer ce mélange dans un grand plat à gratin rectangulaire.

    Cuire au four pendant 50 minutes.

Source: Ricardo

samedi 28 novembre 2009

Tarte impossible de Maman Simard

Ça y est, le verdict a été donné, mon petit garçon de 11 mois fait une allergie aux oeufs. Ma cuisine va prendre un nouveau tournant. Ce blog deviendra celui d'une famille qui se débrouille à cuisiner sans oeufs.

Alors pour la dernière fois, pour se rappeller que c'était bon(!), voici ce que nous avons mangé pour clore cette période où nous étions libre de manger tout ce qui nous plaisait. Voici la tarte impossible.

C'était mon dessert préféré de petite fille lorsque j'allais visiter ma Grand-mère Lemire et ma grande-tante Pauline. Ce n'était pas le choix qui manquait, elles offraient toujours un choix d'au moins deux ou trois desserts! C'était leur façon à elles de nous gâter.

Le principe de la tarte impossible, c'est d'obtenir une croûte dessus, dessous et une garniture, tout ça dans un seul mélange. C'est qu'en cuisant, la farine descend dans le fond, la noix de coco remonte à la surface, puis les oeufs au centre forment une cossetarde. Si vous remarquez, ce dessert ne prends que 5 minutes à faire.


Préparation : 5min

Cuisson : 50min
Portions : 6

  • 4 oeufs
  • 2 tasses lait (500ml)
  • 1 tasse noix de coco, râpée (250ml)
  • 1/2 tasse farine tout-usage (125ml)
  • 1/2 tasse sucre blanc granulé (125ml)
  • 2 c.à thé essence de vanille (10ml)
  • 1/2 tasse (125 ml) beurre (pas essentiel, moi je n'en mets pas)


    Préchauffer le four à 350°F (180°C).

    Mélanger tous les ingrédients ensemble (mélangeur, robot ou malaxeur) quelques secondes, le temps d'obtenir un mélange homogène.

    Verser dans une assiette à tarte en verre graissée, sans fond de pâte.

    Cuire à 350°F (180°C) pendant 25 minutes.
    Augmenter la puissance du four à 375°F (190°C) et laisser encore cuire pendant 25 minutes.



Note de Maman Simard:
On peut remplacer le lait par 1 tasse (250 mL) de lait et 1 tasse (250 mL) de crème 35%.

Note de Maman Lemire:
Si vous utiliser une assiette à tarte en aluminium, pour éviter que ça colle, vous saupoudrez de farine votre assiette à tarte après l'avoir graissé, et vous la secouez quelques coups pour faire tomber l'excédent de farine. Le temps de cuisson doit être réduit de 5 minutes.

Si vos assiettes sont petites, faites attention à la quantité, peut-être que vous aurez besoin de deux assiettes. Déterminez alors le temps de cuisson en conséquence.

Source: Maman Simard

jeudi 19 novembre 2009

Poivrons farcis au couscous

C'est de toute beauté pour les yeux et les papilles. Des poivrons à saveurs du Moyen-Orient, farcis de petites perles de couscous. Comme cette recette est végétarienne, le fromage de chèvre remplace l'agneau.


Poivrons farcis au couscous
Préparation : 25 min
Cuisson : 5 à 20 min
Portions : 6

  • 6 petits ou 5 gros poivrons, verts, rouges ou autres

    Farce:
  • 4 1/2 tasses couscous cuit (soit 1 1/2t cru + 1 1/2t eau + 3 c à soupe huile)
  • 2 c à thé épices ras-el-hanout*
  • 1/2 c à thé sauce harissa
  • 1/2 c à thé herbes salées (ou pincée de sel)
  • 1/2 petit citron confit, haché finement
  • 1/2 pointe d'ail, haché finement
  • 2 tomates, hachées en petits dés

  • 150 g bûche de fromage de chèvre


    Dans une marmite large, je coule un peu d'eau et j'amène à ébullition. J'y plonge les poivrons en entiers, je couvre et les laisse ramollir 5 minutes.

    Pendant ce temps, je fais tremper le couscous dans l'eau bouillante 2 minutes, j'ajoute l'huile et brasse bien, puis je couvre pour un autre 3 minutes.

    Ensuite je mélange les ingrédients de la farce ensemble, sauf le fromage.

    Je coupe les poivrons en deux, sur la hauteur et répartie la farce à l'intérieur. Je dépose dans un plat à gratin, une rondelle de chèvre sur le dessus.

    L'hiver je les fais réchauffer au four 15 minutes à 475F mais sinon, nous les mangeons ainsi, juste tiédi.



*Épices ras-el-hanout
on peut aussi remplacer par une pincée de chaque: paprika-coriandre-cumin-canelle-gingembre-carvi-curcuma-cayenne.

Note:
Comme accompagnement, je sers des gourganes en conserves, arrosées de jus de citron, huile d'olive et 1-2 gousses d'ail pressées.

- option imprimable -

mardi 10 novembre 2009

Soupe Cajun

Cette soupe est devenue la marque de commerce de ma mère. Tous les visiteurs qui sont passés par la maison de mes parents, du moins du temps quand j'étais encore à la maison, ont goûtés au moins une fois à cette soupe, qui disons-le, est piquante!!! :-)) C'est comme un rituel d'initiation!

Mais je vais vous dire, malgré le fait qu'elle a fait lever des sourcils, qu'elle a provoqué quelques toussotements et des oreilles rougies, TOUS l'ont mangé avec appétit! Soulignons que pour plusieurs d'entre eux, c'était leur première expérience avec la cuisine relevée. Elle est certes piquante, mais au-dessus de ça elle est tellement bonne qu'on se surprends à ne plus pouvoir s'arrêter.



Préparation : 20 min
Cuisson : 1h00
Portions : 6
  • 1 oignon, haché
  • 4 branches de céleri, hachées
  • 1 poivron vert, haché
  • 1 poivron rouge, haché
  • 1 saucisse italiennes épicée, la peau retirée
  • 1 c soupe farine (15ml)
  • 945 ml/1 petit cocktail de palourdes Clamato Mott's
  • 2 conserves de tomates, en dés (2x796ml)
  • 2 c à soupe sauce Tabasco (30ml) (minimum 1 c thé! allez, osez!)
  • 1 saucisse hot-dog tranchée - moi je remplace par 2 1/2 c à soupe (35ml) paprika hongrois, que j'ajoute en fin de cuisson*
  • 1/2 paquet okras/gumbos surgelés, tranchés
  • riz blanc cuit


    Dans un grand chaudron, faire revenir les légumes, à feu moyen-vif, jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajouter la chair de saucisses et défaire à l'aide d'une cuillère de bois. Lorsque les saucisses sont cuitent, saupoudrer de farine. Bien enrober et laisser la farine griller, soit environ 1 minute.

    Verser le cocktail de palourdes, tomates, Tabasco et la saucisse hot-dog. Porter à ébullition, puis cuire mi-couvert pendant 50 minutes.

    Ajouter les okras. Porter de nouveau à ébullition et laisser les okras épaissir la soupe 1 à 2 minutes. Ajouter le paprika hongrois s'il y a lieu.

    Dans le fond de chaque bol, on peut déposer un lit de riz, on verse la soupe dessus. Le riz sert à atténuer le piquant!


Note:
*Ma mère mets une saucisses hot-dog. Moi je remplace ce goût avec le parika. Cette quantité paraît beaucoup mais c'est qu'il y a aussi beaucoup de paprika dans une saucisse!

Personnellement je mets le paquet d'okra en entier.

J'aime bien ajouter en douce une petite conserve de palourdes (pourcentage de la valeur nutritive quotidienne recommandée (indiquée sur la conserve de palourdes):
56 g palourdes en conserve = 60% fer).

Source:
Mamie Suzanne Lemire

- option imprimable -

mardi 3 novembre 2009

Ragoût de boulettes (de sarrasin - végé)

Un ragoût au goût des Fêtes, version végé.
Nous le servons durant l'année, parce qu'aux Fêtes, c'est l'incontournable traditionnel ragoût de boulettes et de pattes de cochon!

Le petit goût fumé des boulettes de sarrasin rôti (kasha) apporte du caractère au ragoût. La sauce, je la fais assez semblable à mon ragoût traditionnel, avec de la farine grillée, pour le goût et aussi la couleur.

Il est possible d'acheter de la farine déjà grillée, sinon on la fais griller au four sur une plaque à biscuit pour avoir une couleur "beurre d'arachide" (désolé j'ai pas trouvé mieux encore comme comparaison!).


Préparation : 2o min
Cuisson : 45 min
Portions : 6

  • 1 oignon, haché
  • 1 gousse d'ail, hachée
  • 4 grosses ou 8 petites carottes, coupées en 2 sur la longueur, puis en gros cubes
  • 4 navets ou 2 moyens rutabagas, pelés, en quartiers

  • 6 tasses eau ou bouillon de légumes (1,5l)
  • 4 pommes de terre, en gros cubes
  • 2 c à thé romarin (10ml)
  • 1/2 c à thé de chacun: clou, cannelle, piment de la Jamaïque (2,5ml)
  • au goût, poivre

  • 2/3 tasse farine grillée, délayée dans égale quantité d'eau froide (ou plus) (165ml)
  • 1 1/2 cs miso des Cantons, Les Aliments Massawippi (ou sc tamari p-ê?!) (22,5ml)


    Dans un grand chaudron, je fais revenir l'oignon, ail, carottes et navets. Lorsque ça caramélise au fond du chaudron, je verse l'eau, les pommes de terre et les assaisonnements. Je couvre et laisse mijoter 20 minutes.

    J'incorpore la farine délayée au ragoût et porte à ébullition quelques minutes, pour l'épaissir au goût. Je retire du feu, j'incorpore le miso.

    Je verse les boulettes dans la sauce et mélange le tout délicatement. Je goûte et rectifie l'assaisonnement au besoin.


Source:
mon adaptation, de la brillante idée de Geccoe!

- option imprimable -

mercredi 28 octobre 2009

Omelette de Papa aux champignons et cheddar fort

Un classique simple et pourtant si gourmand!

Le cheddar fort est essentiel, ne surtout pas substituer par un fromage doux car ce plat deviendrait très ordinaire.


Préparation : 10 min
Cuisson : 5 min
Portions : 1


  • 3 oeufs
  • 25 ml lait
  • 90g (une poignée) champignons, tranchés
  • 80 g cheddar fort râpé


    Fouetter légèrement les oeufs avec le lait. Faire chauffer à feu moyen un poêlon anti-adhésif avec un peu d'huile, verser la préparation.

    En même temps, dans une autre poêlon, faire sauter les champignons à feu vif, 1 minute pour qu'ils soient ramollis.

    Lorsque l'omelette est cuite mais encore un peu baveuse, sur le dessus déposer le fromage et les champignons. Poivrer. Plier et si nécéssaire, garder au four à 200 F.

    Répéter la recette autant de fois que nécessaire.
Source:
Le Papa des binettes, Martin Lefebvre

lundi 19 octobre 2009

Hoummos aux poivrons rôtis et crudités de rutabaga

Le rutabaga, j'ai beau l'essayer de toutes sortes de manière, c'est bien simple pourtant c'est cru que je préfère! En cuisant, il perd en goût. Il a une saveur sucrée, un peu piquante, qui se marie très bien à l'hoummos.

Pour différencier le rutabaga, qu'on appelle aussi chou de Siam ou chou-navet, c'est par sa chair jaune qu'on le reconnaît. Le rutabaga est gros; le navet, lui, est petit. Vaut mieux choisir ceux qui ne sont pas trop gros.


Portions : 5

  • 2 rutabagas moyens, pelés, en bâtonnets
  • 2 conserve de pois chiches (2 x 540ml)
  • 1 poivron rouge
  • 1 trait d'huile d'olive goûteuse
  • Olives noires (celles entières dans l'huile), hachées
  • Pains pita


Pour rôtir le poivron:
Je coupe le poivrons en deux, j'évide et badigeonne la pelure avec de l'huile. Je fais griller les poivrons côté pelures vers l'élément du haut du four (broil), la grille positionnée directement sous l'élément. Je surveille, puis lorsque la peau est noircie, et que le poivron est mou au toucher, je les retire du four et dépose une assiette par-dessus, pour créer de la condensation. La peau devrait se retirer plus facilement.


J'éteins le four et profite de sa chaleur pour réchauffer les pains pita, normalement la chaleur les rendra moelleux. S'ils sont trop secs, passer chaque pain très rapidement sous un jet d'eau (l'eau est supposée "glisser" lorsqu'ils sont secs).

Je broie les poivrons rôtis avec les pois chiches. On peut mettre de l'ail si on le désire. J'ajoute un peu d'eau à la fois, jusqu'à ce que j'obtienne une consistance homogène. Je dépose cet hoummos dans un grand bol large, je garnie d'olives et verse sur le tout un trait d'huile d'olive. Cette trempette servira aux crudités de rutabagas et aux pains pita.

- option imprimable -

dimanche 18 octobre 2009

Courge spaghetti à saveur automnale (moules et cidre)


C'est une recette que j'aime bien faire en revenant du verger; à chaque automne nous allons faire de l'auto cueillette dans le coin de Mont-Saint-Hilaire ou de Rougemont.

Nous revenons les poches pleines de pommes, des bouteilles de cidre en main, des courges spaghetti sur la tête :)) et sur notre chemin nous arrêtons acheter des moules fraîches, pour compléter le repas.


Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min
Portions : 5
  • 2 courges spaghetti
  • 4 gousses d'ail

  • 1 oignon, haché finement
  • 3 t pommes McIntosh/Lobo, pelées et en dés (750ml)
  • 1/4 tasse de cidre (60ml)
  • 4lbs moules fraîches (pour les jours ordinaire, des palourdes en conserve! (4x85g))
  • Persil frais haché, au goût (ou qques pincées de persil séché)


    Je fais cuire les courges spaghetti avec l'ail selon la méthode de base, cliquer ici.

    Dans un grand chaudron, je fais revenir doucement les oignons. Ensuite, j'ajoute les pommes, je couvre et laisse cuire quelques minutes pour les faire ramollir. J'ajoute le cidre et les moules/palourdes, puis je couvre de nouveau. Lorsqu'elles sont toutes ouvertes, je retire du feu et ajoute le persil.

    Dans une assiette creuse, je dépose un fond de courge. Je nappe du mélange de pommes et de moules. Si et seulement si on le désire, on peut ajouter du parmesan (ça dépends des jours!)

Note
Les pommes donnent au plat un caractère rustique, c'est ce qu'on aime à l'automne. Lorsque je reçois et que je le veux chic, je fais sans pommes et augmente le cidre à 2 tasses.


lundi 12 octobre 2009

Courge spaghetti, Cuisson de base

Le secret de la réussite pour que nos courges spaghetti soient al dente, c'est de les cuire seulement jusqu'à ce qu'on puisse à peine les transpercer à la fourchette. Lorsqu'on les cuit trop longtemps, ça donne une bouillie dans l'assiette et beaucoup d'eau autour. Je vous donne mes trucs pour avoir une courge spaghetti goûteuse, avec du corps mais d'abord, voici comment je procède pour la couper.



Il arrive que les courges soient trop difficiles à couper, par exemple lorsqu'elles sont énormes. Dans ce cas, je les fais cuire entières au four, environ une quinzaine de minutes pour les aider à ramollir un peu. Alors, avec un grand couteau muni d'un manche solide, j'envoie un coup bien visé, sur la hauteur.

Je déplace la lame du couteau un peu vers la base de la courge, j'enfonce dans la tracé laissé précédemment. Le couteau doit alors être bien pris dans la courge. C'est à ce moment que je mets mes 2 mains sur le manche, le pouce devant pour mieux diriger, puis je fais cogner ma courge sur la surface de travail (attention ça fait du bruit!) jusqu'à ce que la lame l'est traversée.

Ensuite je tourne ma courge. En la tenant fermement, je place la lame dans le sens opposé du tracé et je continue la coupe. On n'a qu'à descendre le couteau, par petits coups au besoin.

Je retire les filaments et les pépins. À l'intérieur de chaque cavité, je badigeonne d'huile d'olive du bout des doigts, je sale et j'y dépose 2-4 gousses d'ail pelées. Je les fais cuire à 375F (170C), chair contre plaque, environ 40 minutes ou jusqu'à ce qu'on puisse à peine les transpercer à la fourchette.

Lorsque c'est prêt, je retire délicatement la chair avec une cuillère, en suivant le sens des filaments pour avoir de beaux longs spaghettis. Je les enrobe d'huile d'olive et de l'ail confit écrasé.

À déguster juste comme ça, aussi on peut rajouter du parmesan et du citron, sinon une sauce au choix.

jeudi 8 octobre 2009

Lasagne à la courge musquée (butternut) et noisettes

Il y a quelques mois, j'avais essayé de faire les raviolis de Malorie avec des pâtes à lasagne fraîches du commerce. Ce fut un vrai fiasco...
La farce était exquise, mais les pâtes elles... elles ne voulaient pas du tout coller ensemble.
Le plat a alors fini en lasagne, suite logique des choses!

Accidentellement, j'ai goûté ce soir-là, à ce qui allait devenir ma lasagne préférée! Merci Malorie!


Préparation : 15 min
Cuisson : 1h30
Portions : 6
  • 1 moyenne courge musquée/butternut (1,5kg)
  • 115 gr de fromage de chèvre
  • Sel et poivre
  • 1/4 c à thé paprika fort (1,25ml)
  • 1/8 c à thé muscade

  • Sauce béchamel :
  • 2 c à soupe huile (30ml)
  • 4 c à soupe farine (60ml)
  • 1 1/2 tasse lait (375ml)
  • 1 jaune oeuf, battu (pour la couleur)
  • 1 c à soupe sucre (15ml)
  • pincée de cannelle
  • 1/4 tasse parmesan râpé (60ml)

  • 12 nouilles à lasagne, cuites
  • 1/4 tasse noisettes, hachées en chapelure (60ml)


    Je fais préchauffer le four à 375F (190C).

    Je coupe la courge en deux, puis je retire les graines et les filaments. J'applique un peu d'huile côté chair et je les dépose sur une plaque. Je les laisse cuire environ 40-50 minutes, pour qu'un couteau entre très facilement dans la chair .

    J'enlève la peau, puis je mets la chair en purée, avec le fromage de chèvre et les assaisonnements.

    Dans un petit chaudron, je fais cuire la farine dans l'huile environ 3 minutes, pour dorer. J'ajoute le lait peu à peu en battant au fouet. Je laisse épaissir quelques minutes. Je verse une cuillère de lait chaud dans le jaune d'oeuf battu, pour les réchauffer (cela évite qu'ils coagulent), puis je verse l'oeuf dans la sauce béchamel, avec le fromage et les assaisonnements.

    Je badigeonne d'huile le fond d'un plat rectangulaire à gratin, je dépose en étage comme suit:
    -lasagne
    -farce
    -lasagne
    -farce
    -lasagne
    -béchamel

    Je couvre d'un papier d'aluminium et enfourne à 350F (175C), pour 40 minutes.
    Je garnie des noisettes hachées et poursuis la cuisson une dizaine de minutes, les noisettes grilleront.

Source: J'ai utilisé la farce de Malorie; Il faut jouer avec sa nourriture.

- option imprimable -

samedi 3 octobre 2009

Pizza aux oignons, artichauts et Camembert/Brie

Une façon de cuisiner l'oignon, ce légume que nous trouvons facilement l'année durant. Ils sont tous bons pour cette recette, les petits comme les gros, les blancs comme les rouges.

Si on fait avec la Pâte à Pizza de Martin, il y a un petit goût de levure dans cette pâte qui fait étrangement bon avec les oignons.

J'affectionne davantage le Camembert au Brie, les deux ont un goût de beurre mais le Camembert est plus fort.

À défaut d'herbes de Provence, une pincée de romarin, thym, sariette et basilic.


Préparation : 15 min
Cuisson : 45 min
Portions : 3 pizzas moyennes 12"


  • 3 pâtes à pizza de Martin
  • 1 kg/12t oignons blancs, en tranches 1/8" ou 3mm
  • 1 poignée d'herbes de Provence
  • 6 c à soupe yogourt, crème épaisse fraîche ou sûre, Belsoy (n'importe quoi de crémeux!)
  • 2 cons artichauts, égouttés
  • olives noires dénoyautées
  • 150 g fromage Camembert, Brie (ou autre fromage pate molle à croûte fleurie)


    Je fais préchauffer le four à 500 F.

    La première étape est cruciale, il faut absolument partir les oignons avec un filet d'huile d'olive sur un feu doux. Si la chaleur est trop élevé ça fait des oignons durs sous la dent... J'ajoute les herbes de provence. Je couvre et brasse de temps à autre pour éviter que les oignons collent au fond. Lorsqu'on voit apparaître une accumulation de liquide dans le fond du chaudron, on peut retirer le couvercle. Cette opération peut prendre une vingtaine de minutes. Je poursuis la cuisson à découvert jusqu'à ce que les oignons soient complètement mous et cuits.

    Pendant ce temps, je coupe les artichauts en 2, sur la hauteur c'est joli. Je les étends sur une plaque (huilée si nécéssaire), chair contre plaque. Je les fais griller 15 minutes.

    Sur chaque pâte/pain à pizza, j'étends dans l'ordre:
    - 2 c à soupe yogourt (ou moins mais PAS PLUS)
    - oignons
    - artichauts
    - olives

    La cuisson se fait à 500F (260C), 15 minutes.
    Pour ce genre de fromage, il est préférable de l'ajouter seulement lorsque c'est prêt.

- option imprimable -

Pâte à pizza de Martin

Martin, c'est mon époux. Cette recette, il la traîne avec lui depuis des années, la feuille est toute usée à force de calculer, de rectifier et d'améliorer pour plaire...jadis, à des milliers de personnes! Pour ceux qui ne le savent pas, Martin a d'abord été un brillant chef cuisinier mais qui a troqué ses couteaux pour des marteaux. Pour l'amour de ses enfants...
Très difficile le métier de cuisinier, soyez indulgent avec eux.

La particularité de sa croûte, c'est qu'on sent la levure et ça goûte, c'est si bon dans une pizza!


Préparation : 15 min
Cuisson : 15 min
Rendement : 3 pizzas moyennes 12"



  • 1 3/4 t eau tiède (entre 95 et 105 F) (400ml)
  • 1 c à thé sucre (5ml)
  • 1 1/2 c à thé levure (Fleishman - ou Instaferm)
  • 4 1/4 tasses farine (600g)
  • sel au goût, selon les garnitures
  • 4 c à soupe huile d'olive (60ml)


    Ajouter le sucre à l'eau tiède, puis verser la levure sans jamais brasser. Laisser agir pendant 10 minutes (excepté pour la Instaferm, c'est instantané), jusqu'à ce que la levure remonte à la surface en moussant.

    Déposer les ingrédients secs dans un bol ou robot culinaire.

    Verser la levure et mélanger légèrement. Incorporer l'huile. Mélanger le moins longtemps possible si c'est au robot (pour ne pas faire chauffer davantage la levure et qu'elle commence son processus de cuisson), juste ce qu'il faut pour obtenir une boule.



    Pour plusieurs heures à l'avance soit 2hrs et plus:
    Couvrir la pâte et la placer au frigo.
    Pour manger dans l'immédiat:
    Séparer en 3 parties égales, l'étendre, puis la laisser lever le temps à peine le temps de couper les garnitures. Elle continuera de lever au four.

    Pour une pizza comme au four à bois, cuire à four chaud 500F (260C), 15 minutes.

- option imprimable -

vendredi 25 septembre 2009

Chou-fleur aux sardines, raisins secs et pignons


Des sardines, parce que c'est une excellente source de calcium, d'omega3 et de fer.

En Sicile, il est commun de mélanger les sardines aux raisins secs et aux pignons.
J'aime beaucoup la recette de Natalia Ravidà, du site À la di Stasio, que je remixe en version sans féculent.


Préparation : 30 min
Cuisson : 30 min
Portions : 6

  • 10 tasse chou-fleur, tranchés en petits bouquets (2,5l)
  • 1/2 tasse d’huile d’olive extra vierge (125ml)
  • 2 oignon, en demi-tranches fines
  • 1/4 c à thé flocons de piments forts broyés (1,25ml)
  • 1/2 tasse raisins secs (125ml)
  • 1/4 tasse pignons (noix de pin) (60ml)
  • 4 conserves de sardines, de 106g ch., égouttées et écrasées à la main
  • 1/4 c à thé safran (1,25ml)
  • Poivre du moulin

    Dans une grande casserole, porter une grande quantité d’eau salée à ébullition. Cuire le chou-fleur 5 minutes. Égoutter en conservant 1/2 t. d'eau de cuisson et réserver.

    Dans une grande casserole, faire chauffer l’huile d’olive à feu moyen, ajouter l’oignon et les flocons de piment. Cuire pendant au moins 5 minutes ou jusqu’à ce que l’oignon soit translucide. Ajouter les raisins secs, les noix de pin et les sardines et poursuivre la cuisson pendant 2 minutes. Ajouter le chou-fleur, le safran et l’eau de cuisson. Couvrir et cuire environ 10 minutes ou jusqu’à ce que le chou-fleur soit tendre à la fourchette.

    Lorsque c'est prêt, verser de l'huile d'olive en filet, au goût. Saler, poivrer.

mardi 15 septembre 2009

Croûte à tarte à l'huile de canola

Une croûte à tarte sans graisse, beurre ni margarine? Oui ça se peut! Elle contient de bons gras, se travaille comme un charme, est délicieuse et croustillante. Si notre pâté/tarte passe directement du congélateur au four, il va se former de la condensation dessus et vous aurez ainsi un résultat feuilleté. Un autre truc pour ce faire... Ricardo, lui, suggère de placer la farine et la lame (et le robot culinaire tiens!) au congélateur avant de commencer sa recette, je n'ai pas essayé mais ça ne doit certainement pas nuire.


  • 1 1/4 t (200g) farine
  • 3 c à soupe huile de canola
  • 1/3 t (85 ml) d'eau (et voir plus au besoin)

    Pour une croûte salée:
  • 2 c à soupe parmesan (ou levure alimentaire)
  • 1 c à soupe graines de pavot, sésame ou autre...
  • 1 c à thé herbes séchées


    Je mélange tous les ingrédients SECS ensemble, dans un bol à mélanger ou au robot.

    J'incorpore l'huile.

    J'ajoute ensuite l'eau graduellement jusqu'à ce que ça forme une boule.

    Si ça ne prends en boule (parce que ça dépends de la farine utilisée), je rajoute 1 c à soupe d'eau à la fois. Si c'est trop collant, je rajoute une pincée de farine. Surtout, il faut la manipuler le moins possible car la chaleur de nos mains/robot la ferait durcir.
    Lorsque c'est possible, la laisser reposer une demi-heure à la température ambiante.

    Avant de la mettre au four, on envoie un peu d'eau froide en pluie.

- option imprimable -

lundi 14 septembre 2009

Chou-fleur maranca

Un gratin de chou-fleur, sans pâtes mais plutôt du millet.
Ils ont une texture qui se rapproche l'un de l'autre, si bien que les grains de millet s'agrippent aux fleurons de chou-fleur, pour finalement se confondre. C'est cette liaison qui permet la tenue de ce gratin, pourtant sans sauce.

Je le sers en plat principal, sans autre accompagnement. Complet à condition d'avoir mangé notre portion de viande au midi!


Préparation : 30 min
Cuisson : 50 min
Portions : 6


  • 2 tasses oignons, hachés
  • 454g/1lb champignons, tranchés (1 barquette familiale)
  • 1 gros chou-fleur, tranché
  • 3-4 gousses d'ail, hachés
  • 1 c à thé basilic séché

  • 1 1/2 tasse millet (325g)

  • 300g épinards surgelés
  • 3 c à soupe jus de citron
  • 150g / 2 tasses fromage fort, râpé (cheddar x-fort, emmenthal...)
  • paprika


    Dans un grand chaudron, je fais revenir les oignons et les champignons avec de l'huile , soit 5 minutes, pour que l'oignon soit ramolli. J'ajoute le chou-fleur, l'ail et le basilic, puis je poursuis la cuisson 15 minutes.

    Pendant ce temps, je cuis le millet selon la méthode de base, cliquer ici.

    Lorsque le chou-fleur est tendre (à noter qu'il ne cuira pas davantage au four), je retire du feu. J'incorpore les épinards complètement égouttés, le jus de citron, le fromage fort, ainsi que le millet cuit.

    Je préchauffe le four à 350° F. J'huile un grand plat à gratin, y dépose le mélange de millet et saupoudre de paprika. Je cuis au four pour 30 minutes.


Note:
Si on préfère utiliser des épinards frais, prévoir de les cuire dans un chaudron à part pour éviter des choux-fleurs verts. Je calcule 1 botte d'épinards frais / 217g.


Source:
L'essentiel de la recette vient du livre Moosewood, je l'ai adapté dans ma langue et me suis permis d'ajouter mon petit grain de sel. C'est suite à une demande de Paspauline sur le forum de Recettes du Québec que Chipeuse a déniché cette recette.

- option imprimable -

samedi 5 septembre 2009

Carpaccio de betteraves au chèvre frais


L'harmonie!
C'est doux, c'est délicat, les textures et les saveurs s'harmonisent à merveille. Des tranches fines de betteraves, des morceaux de chèvre, du vinaigre balsamique, un peu d'huile d'olive...

Je sers ce carpaccio pour accompagner des viandes sauvages, tels des médaillons de bison cuisson bleue ou du cerf rouge fumé.

J'ai essayé de l'huile de noix, puis non, on ne goûtait plus la douceur de la betterave. La feta, non plus, trop puissant. Je n'ai rien à rajouter à cette recette de Gérard Vives, prise sur le site d'À la DiStasio, sinon de dire qu'elle est parfaite!

jeudi 27 août 2009

Salade russe

Carottes et betteraves font toujours bon ménage!

Je fais régulièrement la salade russe que l'on trouve chez Katia, elle est superbe, colorée et délicieuse. Il y a que pour mon aînée, je ne dois pas mélanger féculents et viandes, alors je ne mets pas la pomme de terre, c'est la seule raison parce que sa salade était déjà parfaite.
Katia, malgré son jeune âge, a un flair de cuisinière de grande expérience!

Donc, j'ai omis la pomme de terre pour augmenter la quantité de carottes et de betteraves.


Préparation : 35 min
Cuisson : 30 min
Portions : 5 - plat principal

  • 2-3 grosses betteraves (375g)
  • 4 t carottes, en gros cubes (550g)
  • 1/2 t petits pois verts (75g)
  • 3 t de jambon cuit, en dés (400g)
    (ou harengs marinés, ou fumés, sinon saumon fumé ou autre poisson fumé)
  • 1 pomme, pelée, en dés
  • 1/4 tasse cornichons FINS, en dés
  • 2 c à soupe d'oignon rouge, hachés

    SAUCE:
  • 1 c. soupe d'huile d'olive (15ml)
  • 4 c à soupe mayonnaise (60ml)
  • 1 c. thé aneth moulu (ou 1 c. soupe-15ml d'aneth frais) (5ml)

    Couper la betterave en deux puis cuire dans l'eau bouillante environ 30 minutes, jusqu'à tendreté. Passer à l'eau froide pour les refroidir. La peau s'enlèvera toute seule en la frottant avec les pouces. Couper en gros cubes. (Si on préfère ne pas laisser les vitamines se diluer dans l'eau, on peut aussi cuire les betteraves entières au four, avec la pelure légèrement enrobée d'huile d'olive, à Broil/Grill durant 30 minutes.)

    Cuire les carottes dans l'eau bouillante pendant environ 20 minutes, jusqu'à tendreté. Le dernier 3 minutes, verser les pois verts. Passer à l'eau froide pour les refroidir.

    Mélanger délicatement le tout dans un grand bol à salade.

Note:
Si on n'a pas de cornichons fins, vaut mieux ne pas en mettre du tout que d'essayer avec les gros: les gros cornichons donnent un aspect visqueux et leur chair pleine de jus de vinaigre goûte trop, qui l'emporte sur tout le reste.


Source:
http://katiaaupaysdesmerveilles.blogspot.com/2008/06/salade-russe.html

- option imprimable -

vendredi 21 août 2009

Aubergines à la bolognese de la Famille Lefebvre

J'aime des tranches d'aubergines généreuses, la chair qui devient moelleuse.
J'aime une sauce juste assez relevée, avec de la viande hachée, grossièrement.
J'aime des tranches épaisses de fromage coulant, qui fond en bouche.

Voici nos aubergines parmigiana, dans une version simple et rapide:


Préparation : 15 min
Cuisson : 10 min
Portions : 6


  • 2 grosses aubergines
  • 6 t (1,5 l) ragù alla Bolognese ou sauce à spaghetti
  • 400g tranches de cheddar


    Je fais d'abord réchauffer ma sauce.

    Je chauffe le four à Grill/Broil (l'élément du haut). Je taille de belles tranches d'aubergines sur la longueur, soit 1/2 pouce - 1cm d'épaisseur. Je les dépose sur une plaque allant au four et avec un pinceau, je les badigeonne d'huile d'olive. Je les envoie au four, au plus près possible de l'élément du haut. Je laisse cuire 4 minutes de chaque côté.

    Je recouvre chaque tranche de sauce, puis de fromage; si on veut que ça porte le nom de "parmigiana" on y rajoute du parmesan. Je remets au four le temps de laisser fondre.
Note:
C'est très consistant, je sers comme repas principal, sans accompagnement.

samedi 15 août 2009

Salade-repas haricots verts, tomates et oeufs durs


Il faut aller sur le site de Malorie pour admirer la belle photo de la recette de sa mère, elle donne l'eau à la bouche, mium! C'est en janvier qu'elle l'avait publié et depuis ce temps, nous avons changé définitivement la vinaigrette moutarde pour le vinaigre de cidre. Il a l'avantage de rehausser le goût sucré des haricots verts.

Nous avons la chance d'habiter le pays de la pomme, alors ici on trouve assez facilement les vinaigres de cidre de production locale.

Préparation : 15min
Cuisson : 10min
Portions : 5
  • 900g haricots verts, équeutés et coupés en 2
  • 4 tomates, coupées en lanières de 1cm / 1/2po
  • 1 bonne poignée d'olives noires entières
  • 2 c à soupe de vinaigre de cidre (30ml)
  • 13 à 15 oeufs durs, tranchés

    Je place les haricots dans une casserole et je couvre d'eau salée. J'amène au point d'ébullition et à partir de ce moment, je compte de 3 à 3 1/2 minute. Je rince à l'eau courante quelques minutes pour les tiédir. J'obtiens ainsi des haricots d'un beau vert vif et encore croquant sous la dent.

    Pendant ce temps, je dénoyaute les olives et les déchire en deux.

    Je mélange tous les ingrédients ensemble, sauf les oeufs. Je portionne un bol pour chacun, les tranches d'oeufs délicatement posées au-dessus.

Source: Une belle inspiration de la Salade haricots verts et tomates de la mère de Malorie.

dimanche 9 août 2009

Soupe aux lentilles corail, à la grecque

Je sais bien que les grecs n'utilisent pas de lentilles corail pour leur soupe...
C'est que les enfants, ils levaient le nez sur la soupe verte quand celle orange ils en raffolent, pourtant le goût est sensiblement le même!

Malgré que ce ne soit pas un très bon vinaigre, j'adore l'effet qu'apporte le vinaigre blanc dans cette soupe. J'ai essayé avec un vinaigre balsamique blanc, de cidre, même du jus de citron, ça ne sert à rien...ce n'était pas vraiment bon. Si on préfère, on peut mettre moins de vinaigre blanc, mais l'important, c'est d'en mettre!

Pour une version sans aneth ni vinaigre, je vous suggère celle-ci.


Préparation : 15 min
Cuisson : 45 min
Portions : 6
  • 2 oignons, hachés
  • 2 carottes, en dés (2 tasses)
  • 2 branches de céleri, en dés
  • 3 gousses ail, hachées
  • 4 t bouillon ou eau (900ml)
  • 3/4 tasse lentilles corail (175g)
  • 4 tomates fraîches, en dés
  • 2 c à soupe aneth frais, haché (30ml)
  • 2 c à soupe persil frais, haché (30ml)
  • 2 c à soupe vinaigre blanc (30ml)
  • 1/2 c à thé sel (2,5ml)

    Dans une grande casserole, je fais revenir les oignons dans 1 c à soupe d'huile. J'ajoute ensuite les carottes, céleris, ail et le bouillon. Je couvre et laisse bouillir pendant 10 minutes.

    J'ajoute les lentilles et les tomates. Je réduis à feu doux et laisse cuire 20-25 minutes ou jusqu'à ce que les carottes soient tendres. Ça semble épais mais les légumes rejetteront de leur eau en cuisant.

    Je réduis en purée la moitié de la soupe. J'assaisonne avec les herbes, le sel et le vinaigre.

Note:
Les grecs ont l'habitude de mettre du vinaigre blanc dans cette soupe.
Je la sers comme soupe-repas, avec de bons pains pitas.
Source:
Donnée par Alicia4 sur le forum de Recettes du Québec, la recette est de Salem4444

lundi 27 juillet 2009

Tisane: fruit d'une cueillette à la rosé du matin, dans une montagne des Laurentides...


Nos voisins russes sont venus nous visiter à ce chalet. Un matin, Vadim s'est levé très tôt, puis est revenu les mains remplies de feuilles, fleurs, branches et herbes. Surprise, ce n'était pas destiné à faire un bouquet au centre de la table... mais à une tisane!
Entourée de cette nature sauvage, boire ce breuvage, c'est la symbiose...


La technique est simple:

  • On rince nos herbes et fleurs à grande eau;
  • les dépose dans un grand chaudron;
  • recouvre d'eau fraîche, jusqu'à ras-bord.

  • On porte à ébullition;
  • ferme le couvercle puis retire du feu.

  • On laisse macérer 1 heure pour laisser éclorent les saveurs.

  • On conserve préférablement sur le comptoir, durant quelques jours;
  • sans le filtrer.
  • Avec la louche, on cueille le liquide;
  • chaud ou froid.


    Cette fois, son mélange était composé de feuilles de Tilleul, de fleurs d'Achillée millefeuille, de branches de Cèdre et de Plantain. Le lendemain, il a trouvé et rajouté une fraise sauvage et de la Menthe
    .


Note:
La coutume des Ukrainiens veut que ce soit la grand-mère qui enseigne aux enfants les rudiments de la cueillette sauvage pour élaborer les tisanes.

vendredi 17 juillet 2009

Quinoa rafraîchissant aux courgettes

La première fois que j'ai goûté ce rafraîchissant amalguame, c'était l'été dernier avec les galettes turques de Rosa's Yummy Yums, ça été marquant, j'ai adoré ce mélange de goût! C'est à elle que je dois mon nouveau penchant pour l'aneth et la menthe fraîche.


Préparation : 15 min
Cuisson : 20 min
Portions : 6

  • 1 1/2 t quinoa
  • 1 1/2 gros onion, haché grossièrement
  • 4 1/2 t (env 4 un.) courgettes en dés
  • 3 c à soupe menthe hachée
  • 3 c à soupe aneth haché
  • 175g feta de chèvre en petits cubes
  • Poivre noir fraîchement moulu, à volonté


    Je cuis le quinoa selon la méthode de base cliquez ici.

    Je fais revenir l'oignon dans 4 c à soupe d'huile d'olive, à feu moyen, 5 minutes pour qu'il soit un peu ramolli. J'ajoute les courgettes et laisse cuire un autre 5 minutes; elle doivent être tendres et garder leur forme. Retirer du feu et saler.

    Dans un grand bol à pâte, je mélange les courgettes, le quinoa encore chaud et la feta, puis les aissaisonnements. Servir immédiatement ou rafraîchir au frigo.

- option imprimable -

mercredi 15 juillet 2009

Kasha: brochettes/boulettes/galettes//"hamburger steak" végé

Cette recette est devenue un basique ici. La texture imite à merveille la viande hachée. Puis le kasha apporte un goût fumé fort agréable. Elle est géniale cette Geccoe!

Pour tremper, toutes les sauces sont bonnes: ketchup, bbq, mayo à l'ail, tzatziki... Même de la sauce gravy pour un "hamburger steak" végé.
(mess édité: concernant le "hamburger steak" végé, la famille s'est entendu pour les oignons grillés dessus ok, par contre la sauce dans un petit plat à côté pour ne rien enlever du meilleur de ces boulettes: le croustillant).

Je me suis un peu écartée de la recette originale mais avec le même bon goût. Lorsque nous aimons à ce point une recette, j'essaie de la mettre à ma main pour que ce soit rapide d'exécution. Ces brochettes/galettes tiennent très bien à la cuisson, si on s'en tient à cette façon de cuire le sarrasin.


Préparation : 20 min
Cuisson : 30 min
Portions : 6


  • 1 oignon, haché
  • 1 tasse sarrasin kasha (215g)
  • 1/3 tasse couscous ou boulhour (75g)
  • 2 1/3 t eau (583ml)


  • 1 1/2 tasse farine (375ml)
  • 1 c à thé basilic
  • 1 c à thé persil haché
  • 3 c à soupe levure alimentaire (45ml)
  • 1 1/2 c à soupe sauce soya (22ml)
  • 1 1/2 c à soupe huile (22ml)
  • 2 oeufs


    Cuisson du sarrasin:
    Dans un moyen chaudron, je fais revenir les oignons dans un peu d'huile. Aussitôt tendres, je verse le sarrasin, couscous/boulghour et eau. J'amène tout juste au point d'ébullition et immédiatement, je retire du feu. Je couvre et j'attends 10 minutes.

    Je préchauffe le four à 425F.

    Pendant ce temps, je mélange tous les autres ingrédients dans un bol.
    J'incorpore les céréales cuites. Je forme des boulettes/galettes que je roule sur une plaque généreusement huilée.

    Temps de cuisson au four:
    15 min - boulettes
    20 min - galettes.
    J'attends 2-3 minutes avant de retirer de la plaque (avec une spatule).


Note:
Les Russes aime marier kasha et betteraves; moi j'aime bien avec des betteraves marinées et pommes de terre bouillies, ou même cette salade de betteraves au sésame .

En attendant d'avoir une bonne photo pour le look brochettes de "viande hachée", cliquez ici.

Source:
Les recettes de Geccoe

- option imprimable -

mercredi 8 juillet 2009

Salade de tomates à l'estragon

Un délice cette recette de Stéphane L'Écuyer. Je croyais l'érable facultatif, mais non!!! C'est discret, je dirais surtout que ça rehausse la tomate.


Préparation : 15 min
Portions : 6

  • 6 tomates
  • 2 c à soupe huile d'olive, pressée à froid (30ml)
  • 2 c à thé vinaigre de cidre de pommes (10ml)
  • 2 c à thé sirop d'érable (10ml)
  • 2 c à thé estragon, frais, haché (10ml)
  • Fleur de sel, poivre du moulin

    Je coupe les tomates en deux ou en quartiers (selon la grosseur) et enlève les pépins en pressant légèrement. Je coupe en lanières de 1 cm de largeur. Dans un bol, je mélange ensemble tous les ingrédients.


Note:
Servir aussitôt ou peut être réfrigéré maximum 1 heure avant d'être dégusté.

Source:
De l'idée de Stéphane L'Écuyer sur Recettes du Québec

lundi 6 juillet 2009

Rôti de veau froid, sauce au thon (Vitello tonnato)

D'emblée, une sauce au thon ne me serait jamais venue à l'esprit pour accompagner une viande...
Je me suis laissée convaincre de l'essayer quand Malorie nous a raconté que Lucienne, l'auteure de cette recette qui est d'origine italienne, semblait affectionner particulièrement cette recette.

De savoir que ce plat est la fierté d'une vraie Mamma italienne pur sang, qu'elle l'a probablement servie maintes et maintes fois lors de repas de grandes fêtes, pour moi, je touche un trésor! C'est la deuxième fois que je sers ce plat, c'est festif, on a le goût de lever nos serviettes de table et se mettre à chanter!

La recette est si bien expliquée que je ne pourrais faire mieux. Cliquez ici pour le Vitello tonnato (blogue de La piattu di Lulu) . Un rôti de veau à la perfection, une sauce crémeuse, servi froid.

Note:
J'accompagne ce plat soit de laitues vertes au vinaigre balsamique, soit d'une salade de tomates à l'estragon .

dimanche 28 juin 2009

Tomates farçies à la salade de thon


Quoi de plus agréable l'été que de croquer dans une tomate gorgée d'eau! En plus, c'est une jolie alternative aux sandwichs.



Préparation : 20 min
Portions : 5

  • 5 grosses tomates
  • 3 oeufs durs

Salade de thon:

  • 480g thon en boîte (4 boîtes de 170g)
  • 4 c à soupe persil frais haché (60ml) (ou luzerne)
  • 1/2 tasse mayonnaise (125ml)
  • quelques gouttes sauce Tabasco
  • Jus d'un demi citron (facultatif)


    Je coupe la calotte de chaque tomate, je l'évide et hache la chair.

    Je mélange ensemble les dés de tomates avec le thon, persil/luzerne, mayonnaise, Tabasco et citron. Je farcie les tomates évidées de cette préparation.

    Je sépare les jaunes des blancs d'oeufs. Je défais chacun en miettes, puis je coiffe les tomates de jaune et ensuite de blanc.


Source:
C'est Aomie qui a repris l'idée du livre: Qu'est-ce qu'on mange Volume 2; à la différence j'ai simplifié selon mes besoins

samedi 13 juin 2009

Salade tiède de fenouil aux zestes d'oranges et olives

Je suis partie avec la recette de chez Miss Diane pour accompagner notre spaghettini à l'huile tomatée, alors j'ai cru bon de remplacer les raisins secs et les amandes par des olives noires. Mais avant même d'ajouter les olives, c'était déjà gagné! Surtout lorsqu'on croque des grains de coriandre, avec du fenouil c'est inusité mais EXTRAORDINAIRE.
Que des éloges pour cette recette !!!


Préparation : 15 min
Cuisson : 10 min
Portions : 4 petits accompagnements



  • 1 gros bulbe de fenouil, émincé
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1 c à soupe huile d'olive

  • zeste de 1 orange
  • 1/2 c. à thé de grains de coriandre (torréfiées à la poêle et écrasées au mortier)
  • 1 pincée de safran
  • 2 c à soupe persil frais ciselé
  • 15 olives noires entières, dénoyautées, déchirées en 2


    Dans un wok (ou grand poêlon) chauffé à feu moyen-vif, je fais sauter le fenouil et l'ail dans l'huile d'olive, environ 5 minutes.

    J'ajoute les zestes d'orange, grains de coriandre, safran, persil et olives noires, puis je poursuis la cuisson jusqu'à ce que le fenouil soit cuit mais croquant sous la dent. Je retire du feu et couvre le temps de laisser les saveurs s'amalguamer encore un peu, puis je sers tiède.

Source:
Tentée par Miss Diane...

- option imprimable -

samedi 6 juin 2009

Mon Café d'été


Mon bonheur de tous ces jours...

C'est IsabelleD du Palais Gourmand qui nous est arrivée avec cette magifique idée de faire un café glacé à base de banane. J'adore, ça permet un breuvage allégé sans crème glacée, d'autant plus que le mélange des saveurs est délicieux!


Portion: 1


  • 1 banane, congelée
  • 1 tasse lait aromatisé à la vanille (vache, soya, amande...), bien froid (250ml)
  • 1 c à thé rase de café instantané (5ml) OU 1 et demie c à soupe (22,5ml) de café de céréales


    Je mixe d'abord la banane, puis les autres ingrédients.
    S'il fait très chaud, c'est bon d'ajouter quelques glaçons ;-)

- option imprimable -

mercredi 3 juin 2009

Pizza-pochette express


La saison de soccer des enfants est commencée et les parties se jouent à l'heure du souper. Ces pizza-pochettes me dépannent en vitesse. Elles se mangent avec les mains donc pas de corvée de vaisselle!
Ma soeur les fait avec des saucisses; je les fais végé avec du sans-viande.



Préparation : 5 min
Cuisson : 10 min
Portions : 4-5

  • 340g sans-viande italien Yves Veggies OU chair de saucisses, hachées et cuites
  • 350g mozzarella râpé (4 tasses)
  • 2 tasses sauce à pizza (ou 1 conserve 398ml)
  • 10 tortillas petites (8")


    Mélanger ensemble le sans-viande et le fromage. Verser la sauce à pizza et mélanger délicatement et pas trop longtemps pour garder visible le fromage.

    Disposer le mélange sur la moitié des 10 tortillas, refermer en pliant en 2 et presser légèrement.

    Dans un poêlon, faire dorer les tortillas de chaque côté avec une cuillèrée d'huile.
    Les tortillas deviennent rigides en cuisant donc facile à tourner.


Note:
Avec une salade césar mais je préfère simplement des crudités, comme des mini-carottes et du concombre...


Source:
Geneviève Lemire, c'est ma soeur!

- option imprimable -

mercredi 20 mai 2009

Céréales maison: granola sucré naturellement au jus de fruit


Je me suis totalement découragée des boîtes de céréales vendues en épicerie... en plus de contenir deux fois trop de sel et de sucre, une toute petite boîte qui coûte les yeux de la tête se vide en moins de deux!
J'ai essayé plusieurs recettes et mon choix s'est posé sur celle de Rose Bakery présentée par Pascale Weeks.

On peut offrir plusieurs variétés de granola d'une semaine à l'autre:
  • jus de pomme - amande - pruneau
  • jus de pomme - amande - canneberge - chocolat noir
  • jus d'orange - pacane - raisin
  • jus de carotte - amande - raisin - canneberge - noix de coco
  • jus d'ananas - pistache - raisin - noix de coco
  • jus de mangue - pistache - canneberge - abricot - noix de coco


Préparation : 10 min
Cuisson : 30 min
Portions : 1 kg


  • 2 3/4 tasses flocons d’avoine
  • 1/2 tasse noix
  • 1/2 tasse de graines de tournesol
  • 1/2 tasse de graines de citrouille
  • 1/4 tasse de graines de sésame


  • 1/2 tasse jus
  • 2 c à soupe huile d'olive
  • 2 tasses petits fruits secs
  • au goût: flocons de noix de coco non sucrés
  • au goût: pépites de chocolat noir


    Dans un grand bol, mélangez les flocons, les noix et les graines. Ajoutez le jus et l’huile, puis mélangez bien.

    Étalez sur une plaque de cuisson anti-adhésive et enfournez dans un four préchauffé à 150°C (300°F). Faites cuire pendant 30 minutes (on suggère de mélanger de temps en temps, moi je le laisse dorer en paix!).

    Lorsque le mélange est bien sec, sortez-le du four, versez-le dans un grand bol. Ajoutez les fruits secs (et noix de coco, chocolat) puis mélangez. Laisser refroidir avant de mettre dans un contenant hermétique. Servir avec du lait ou du yogourt.


Note:
On peut utiliser des amandes entières mais pour ne pas se casser la dent, il serait préférable de les passer rapidement au robot.

Source:

mardi 12 mai 2009

Salade de chou piquante (moutarde)

Essayez de trouver une sauce à salade de chou sans huile, à peine sucrée et vinaigrée, pas trop salée et fortemement antioxydante?!

Elle accompagne parfaitement bien les plats relevés comme le riz haïtien pois collés, les viandes au bbq et les hot-dogs.


Salade de chou piquante (moutarde)
Préparation : 5min
Portions : 5 en accompagnement



  • 3 t chou vert, tranché mince comme une feuille à la mandoline, sinon râpé

  • 1 carotte, râpée

  • 1 radis, râpé

  • 2 c à soupe moutarde de Dijon (30ml)

  • 1 c à soupe vinaigre de cidre (15ml)

  • 1/2 c à thé sel (2,5ml)


    Je mélange tous les ingrédients ensemble.
    Si c'est possible, je laisse macérer une quarantaine de minutes pour laisser la vinaigrette "cuire" le chou.

    Le sel a pour effet de dégorger le chou; et le vinaigre, de l'attendrir.

vendredi 8 mai 2009

Miche garnie aux légumes grillés




Il a un beau coup d'oeil, aussi il est pratique pour le pique-nique ou les dîners communautaires car un seul sandwich à emballer et se transporte bien.


Préparation : 30 min
Portions : 6
Macération : 4 heures

  • 1 grand pain de miche de 20cm (8po)

    Légumes:
  • 1 aubergine, en tranches de 1cm (1/2po)
  • 3 poivrons verts (ou courgettes), coupés en deux, épépinés
  • 3 tomates, coupés en deux, épépinés
  • 1 cons artichauts, coupés en 2
  • huile d'olive

    Légumes marinés:
  • 1 pot d'olives noires, tranchées
  • Zestes à la râpe fine de 2 citrons

    Verdures:
  • 20 bébés épinards ou feuilles de basilic

    Fromages:
  • 200g/7oz fromage mozzarella ou provolone, tranché
  • 150g/5oz fromage feta ou de chèvre, émietté


    Je place la grille du four le plus près possible de l'élément du haut et je préchauffe le four à gril (broil). On pourrait aussi utiliser le barbecue.

    J'enrobe tous les légumes d'huile d'olive et les dispose sur 1 ou 2 plaques; ils ne doivent pas se superposer.

    Je les envoie griller au four, 8 minutes.

    Je retire une calotte à la miche, (un couteau à steak ça travaille bien pour ça). Je retire délicatement la mie et la réserve pour un autre usage.

    Je badigeonne l'intérieur du pain et la calotte d'huile d'olive.

    Je dépose les ingrédients en étage comme suit:
    -olives hachées
    -zestes de citron
    -tranches d'aubergine
    -poivrons
    -tomates
    -verdures
    -artichauts
    -fromages

    Je referme avec la calotte, puis presse fermement le tout. J'enveloppe la miche avec un papier d'aluminium.

    Je réfrigère au moins 4 heures avec un poids déposé sur la miche.

    Si le temps et l'endroit le permet, je réchauffe la miche encore emballée, à 350F/180C, de 20 à 30 minutes.

Note: Je profite de cette mie de pain pour faire de la chapelure maison.

Source: Idée prise chez Josée Di Stasio

lundi 4 mai 2009

Tarte aux carottes, poireaux et moutarde de Meaux


J'ai essayé plusieurs tarte à la carotte et il y en a une dont je ne me lasserai jamais, c'est celle qu'a créée Phanie, du blog DéliceUrbain. À une toute petite chose près, je remplace l'oignon par un poireau pimpant comme un printemps! Juste blanchi, croquant et sucré, avec la moutarde de Meaux et le parmesan, cette tarte est savoureuse au maximum.


Préparation : 15 min
Cuisson : 45 min
Portions : 5



  • 1 croûte à tarte à l'huile de canola
    (
    cliquer ici pour la recette, sinon aromatiser la vôtre de graines de pavot et de parmesan (ou levure alimentaire))
  • 5 tasses (800g) carottes, en demi-rondelle épaisse
  • 1 poireau, en demi-rondelles de 1/4" (5mm)
  • 4 oeufs
  • 100ml crème (fraîche, sûre ou même de soya)
  • 3 cuillères à soupe (45ml) parmesan
  • 1 c soupe (15ml) moutarde de Meaux ou à l'ancienne
  • persil ou cerfeuil ou estragon, au goût
  • 3 pincées de cumin en poudre


    Je préchauffe le four à 375 F (190C).

    Je fais cuire les carottes dans l'eau bouillante salée pour une dizaine de minutes (il faut qu'elles soient un peu tendres à la fourchette). J'ajoute alors les poireaux et continue la cuisson 3 minutes.

    Pendant ce temps, je mélange ensemble les oeufs, la crème, le parmesan, la moutarde, les herbes et le cumin. J'ajoute les carottes et les poireaux égouttés au mélange d'oeufs, puis je mélange délicatement. Avec un presse-purée, je pile les carottes mais pas complètement car on veut qu'il reste des morceaux, juste ce qu'il faut pour que les morceaux soient moins grossiers et que le mélange devienne plus coloré et épais.

    Je verse cette préparation dans la croûte, préférablement dans un grand moule rond en verre. Je porte au four et laisse cuire 33 minutes. Pour voir si elle est pris, je secoue le moule à tarte étant donné que la méthode du couteau sec ne peut fonctionner dans ce cas-ci.


Note: J'accompagne d'une salade verte simplement arrosée de vinaigre de cidre.

Source: DéliceUrbain

- option imprimable -