samedi 28 novembre 2009

Tarte impossible de Maman Simard

Ça y est, le verdict a été donné, mon petit garçon de 11 mois fait une allergie aux oeufs. Ma cuisine va prendre un nouveau tournant. Ce blog deviendra celui d'une famille qui se débrouille à cuisiner sans oeufs.

Alors pour la dernière fois, pour se rappeller que c'était bon(!), voici ce que nous avons mangé pour clore cette période où nous étions libre de manger tout ce qui nous plaisait. Voici la tarte impossible.

C'était mon dessert préféré de petite fille lorsque j'allais visiter ma Grand-mère Lemire et ma grande-tante Pauline. Ce n'était pas le choix qui manquait, elles offraient toujours un choix d'au moins deux ou trois desserts! C'était leur façon à elles de nous gâter.

Le principe de la tarte impossible, c'est d'obtenir une croûte dessus, dessous et une garniture, tout ça dans un seul mélange. C'est qu'en cuisant, la farine descend dans le fond, la noix de coco remonte à la surface, puis les oeufs au centre forment une cossetarde. Si vous remarquez, ce dessert ne prends que 5 minutes à faire.


Préparation : 5min

Cuisson : 50min
Portions : 6

  • 4 oeufs
  • 2 tasses lait (500ml)
  • 1 tasse noix de coco, râpée (250ml)
  • 1/2 tasse farine tout-usage (125ml)
  • 1/2 tasse sucre blanc granulé (125ml)
  • 2 c.à thé essence de vanille (10ml)
  • 1/2 tasse (125 ml) beurre (pas essentiel, moi je n'en mets pas)


    Préchauffer le four à 350°F (180°C).

    Mélanger tous les ingrédients ensemble (mélangeur, robot ou malaxeur) quelques secondes, le temps d'obtenir un mélange homogène.

    Verser dans une assiette à tarte en verre graissée, sans fond de pâte.

    Cuire à 350°F (180°C) pendant 25 minutes.
    Augmenter la puissance du four à 375°F (190°C) et laisser encore cuire pendant 25 minutes.



Note de Maman Simard:
On peut remplacer le lait par 1 tasse (250 mL) de lait et 1 tasse (250 mL) de crème 35%.

Note de Maman Lemire:
Si vous utiliser une assiette à tarte en aluminium, pour éviter que ça colle, vous saupoudrez de farine votre assiette à tarte après l'avoir graissé, et vous la secouez quelques coups pour faire tomber l'excédent de farine. Le temps de cuisson doit être réduit de 5 minutes.

Si vos assiettes sont petites, faites attention à la quantité, peut-être que vous aurez besoin de deux assiettes. Déterminez alors le temps de cuisson en conséquence.

Source: Maman Simard

jeudi 19 novembre 2009

Poivrons farcis au couscous

C'est de toute beauté pour les yeux et les papilles. Des poivrons à saveurs du Moyen-Orient, farcis de petites perles de couscous. Comme cette recette est végétarienne, le fromage de chèvre remplace l'agneau.


Poivrons farcis au couscous
Préparation : 25 min
Cuisson : 5 à 20 min
Portions : 6

  • 6 petits ou 5 gros poivrons, verts, rouges ou autres

    Farce:
  • 4 1/2 tasses couscous cuit (soit 1 1/2t cru + 1 1/2t eau + 3 c à soupe huile)
  • 2 c à thé épices ras-el-hanout*
  • 1/2 c à thé sauce harissa
  • 1/2 c à thé herbes salées (ou pincée de sel)
  • 1/2 petit citron confit, haché finement
  • 1/2 pointe d'ail, haché finement
  • 2 tomates, hachées en petits dés

  • 150 g bûche de fromage de chèvre


    Dans une marmite large, je coule un peu d'eau et j'amène à ébullition. J'y plonge les poivrons en entiers, je couvre et les laisse ramollir 5 minutes.

    Pendant ce temps, je fais tremper le couscous dans l'eau bouillante 2 minutes, j'ajoute l'huile et brasse bien, puis je couvre pour un autre 3 minutes.

    Ensuite je mélange les ingrédients de la farce ensemble, sauf le fromage.

    Je coupe les poivrons en deux, sur la hauteur et répartie la farce à l'intérieur. Je dépose dans un plat à gratin, une rondelle de chèvre sur le dessus.

    L'hiver je les fais réchauffer au four 15 minutes à 475F mais sinon, nous les mangeons ainsi, juste tiédi.



*Épices ras-el-hanout
on peut aussi remplacer par une pincée de chaque: paprika-coriandre-cumin-canelle-gingembre-carvi-curcuma-cayenne.

Note:
Comme accompagnement, je sers des gourganes en conserves, arrosées de jus de citron, huile d'olive et 1-2 gousses d'ail pressées.

- option imprimable -

mardi 10 novembre 2009

Soupe Cajun

Cette soupe est devenue la marque de commerce de ma mère. Tous les visiteurs qui sont passés par la maison de mes parents, du moins du temps quand j'étais encore à la maison, ont goûtés au moins une fois à cette soupe, qui disons-le, est piquante!!! :-)) C'est comme un rituel d'initiation!

Mais je vais vous dire, malgré le fait qu'elle a fait lever des sourcils, qu'elle a provoqué quelques toussotements et des oreilles rougies, TOUS l'ont mangé avec appétit! Soulignons que pour plusieurs d'entre eux, c'était leur première expérience avec la cuisine relevée. Elle est certes piquante, mais au-dessus de ça elle est tellement bonne qu'on se surprends à ne plus pouvoir s'arrêter.



Préparation : 20 min
Cuisson : 1h00
Portions : 6
  • 1 oignon, haché
  • 4 branches de céleri, hachées
  • 1 poivron vert, haché
  • 1 poivron rouge, haché
  • 1 saucisse italiennes épicée, la peau retirée
  • 1 c soupe farine (15ml)
  • 945 ml/1 petit cocktail de palourdes Clamato Mott's
  • 2 conserves de tomates, en dés (2x796ml)
  • 2 c à soupe sauce Tabasco (30ml) (minimum 1 c thé! allez, osez!)
  • 1 saucisse hot-dog tranchée - moi je remplace par 2 1/2 c à soupe (35ml) paprika hongrois, que j'ajoute en fin de cuisson*
  • 1/2 paquet okras/gumbos surgelés, tranchés
  • riz blanc cuit


    Dans un grand chaudron, faire revenir les légumes, à feu moyen-vif, jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajouter la chair de saucisses et défaire à l'aide d'une cuillère de bois. Lorsque les saucisses sont cuitent, saupoudrer de farine. Bien enrober et laisser la farine griller, soit environ 1 minute.

    Verser le cocktail de palourdes, tomates, Tabasco et la saucisse hot-dog. Porter à ébullition, puis cuire mi-couvert pendant 50 minutes.

    Ajouter les okras. Porter de nouveau à ébullition et laisser les okras épaissir la soupe 1 à 2 minutes. Ajouter le paprika hongrois s'il y a lieu.

    Dans le fond de chaque bol, on peut déposer un lit de riz, on verse la soupe dessus. Le riz sert à atténuer le piquant!


Note:
*Ma mère mets une saucisses hot-dog. Moi je remplace ce goût avec le parika. Cette quantité paraît beaucoup mais c'est qu'il y a aussi beaucoup de paprika dans une saucisse!

Personnellement je mets le paquet d'okra en entier.

J'aime bien ajouter en douce une petite conserve de palourdes (pourcentage de la valeur nutritive quotidienne recommandée (indiquée sur la conserve de palourdes):
56 g palourdes en conserve = 60% fer).

Source:
Mamie Suzanne Lemire

- option imprimable -

mardi 3 novembre 2009

Ragoût de boulettes (de sarrasin - végé)

Un ragoût au goût des Fêtes, version végé.
Nous le servons durant l'année, parce qu'aux Fêtes, c'est l'incontournable traditionnel ragoût de boulettes et de pattes de cochon!

Le petit goût fumé des boulettes de sarrasin rôti (kasha) apporte du caractère au ragoût. La sauce, je la fais assez semblable à mon ragoût traditionnel, avec de la farine grillée, pour le goût et aussi la couleur.

Il est possible d'acheter de la farine déjà grillée, sinon on la fais griller au four sur une plaque à biscuit pour avoir une couleur "beurre d'arachide" (désolé j'ai pas trouvé mieux encore comme comparaison!).


Préparation : 2o min
Cuisson : 45 min
Portions : 6

  • 1 oignon, haché
  • 1 gousse d'ail, hachée
  • 4 grosses ou 8 petites carottes, coupées en 2 sur la longueur, puis en gros cubes
  • 4 navets ou 2 moyens rutabagas, pelés, en quartiers

  • 6 tasses eau ou bouillon de légumes (1,5l)
  • 4 pommes de terre, en gros cubes
  • 2 c à thé romarin (10ml)
  • 1/2 c à thé de chacun: clou, cannelle, piment de la Jamaïque (2,5ml)
  • au goût, poivre

  • 2/3 tasse farine grillée, délayée dans égale quantité d'eau froide (ou plus) (165ml)
  • 1 1/2 cs miso des Cantons, Les Aliments Massawippi (ou sc tamari p-ê?!) (22,5ml)


    Dans un grand chaudron, je fais revenir l'oignon, ail, carottes et navets. Lorsque ça caramélise au fond du chaudron, je verse l'eau, les pommes de terre et les assaisonnements. Je couvre et laisse mijoter 20 minutes.

    J'incorpore la farine délayée au ragoût et porte à ébullition quelques minutes, pour l'épaissir au goût. Je retire du feu, j'incorpore le miso.

    Je verse les boulettes dans la sauce et mélange le tout délicatement. Je goûte et rectifie l'assaisonnement au besoin.


Source:
mon adaptation, de la brillante idée de Geccoe!

- option imprimable -